Le chemin d’authenticité nous rassemble vers notre propre espace : un espace plein, doré, lumineux de pure conscience, de purs potentiels et de pures vertus où la connexion est réelle avec son intelligence naturelle du cœur.

Ce chemin de reliance à notre étincelle de vie est possible, cette étincelle qui brille en nous et illumine notre être et nos entreprises.

Pourtant, cette lumière intérieure et cette intelligence du cœur peuvent être entravées dans leur éclat à plusieurs niveaux. Cachées sous un amas de pré-déterminants, de normes imposées, de formatages et de masses d’informations extérieures, elles finissent par être recouvertes, (pénétrations abrasives et profondes), elles finissent par s’éteindre peu à peu.

Ces conditionnements multiples, lorsqu’ils ne sont pas conscientisés et levés, bradent notre solarité interne, notre sacralité incarnée et atténuent notre capacité à Être, à vibrer, à aimer et à rayonner dans l’âme-humaine que nous sommes sur Terre.

Notre expérience sur l’école-Terre, sous toutes ses coutures, passe par une variété de situations de vie tant « rassembleuses » que « fragmentées » selon leurs natures, leurs effets et la perception, l’arbitrage que nous en avons.

L’existence humaine, sur cette planète, est un jeu de scènes où l’énergie de l’intelligence rationnelle est dominante, où les repères du « solide et du dense » se priorisent à défaut, car ce n’est qu’une réalité partielle de la vie.

Le véritable être subtil que nous sommes est alors altéré et falsifié au profit d’une vue rétrécie donc faussée de sa réalité.  

Depuis des années, voire des siècles, la décadence des conditionnements vers l’humain s’est accentuée jusqu’à atteindre des paroxysmes délétères. Aujourd’hui, nous arrivons encore à un point de fracture, à un point culminant de crises multiformes avec une guerre nouvelle, cette fois-ci sanitaire, économique, politique, informationnelle, spirituelle, énergétique…

Mais la réelle crise actuelle est une crise ardente de Vérité pour l’Humanité face à un égo vil qui rugit et déborde comme un volcan de feu expulsant sa lave brulante et destructrice. La leçon n’a pas été suffisamment apprise et la Sagesse, dans le respect du vivant, balbutie toujours dans ce monde définit comme « moderne ».

Qu’avons-nous appris de l’histoire, tant du karma individuel que collectif, des passations générationnelles, sociétales en cascades pour en arriver là ?

Nous « autres humains » retombons dans l’assiègement des aspects duels, binaires et aux prises vicieuses de quelques légendaires méchants, tyrans qui se reproduisent au fil des décennies.

Tant que nous ne réveillons pas en nous et ne révélons pas en nous l’être sacré qui nous habite, nous serons toujours démunis, ignorants, inconscients, maltraités et manipulés par nous-même et par autrui.

Et bien que la grande majorité aspire à une vie meilleure, s’ouvre davantage à leur conscience supérieure, ressent la vie en profondeur et en grandeur, (à l’heure où le taux vibratoire de Gaïa monte), l’humanité globale est encore insuffisamment réveillée. Elle arrive à un point de bascule crucial pour elle-même. Un RDV incontournable pour Être.

2020 est l’année de tous les défis planétaires, la transition de tous les possibles : du pire ou du meilleur ? De l’esclavage ou de la libération globale ? Du règne des ténèbres ou du règne de la science des lumières et de l’âge d’Or ? 

Dans cette phase de « Transition-Force » et au-delà de nos fractures internes/externes, nous devons rapidement comprendre que la Conscience, la loi du Cœur (et autres lois universelles), la vigilance et le discernement sont nos Alliés-Vérités.

Nous avons été nourris et « gavés » par des bagages et des lots informationnels de tous ordres sans toujours réfléchir ou ressentir notre vérité à travers eux. Notre éducation, terre à terre, d’humain à humain, a vu la destitution de nos qualités de réceptions de la Vie, cette « Vie-Univers-Source » dont nous sommes l’émanation.

Notre être est devenu « sur-rempli » par la transmission des autres et de l’environnement extérieur : parents, ancêtres, société, encadrants, éducateurs, normes, modèles, idéologies, stéréotypes, superstitions, religions…

Tous ces programmes inculqués, au fil des ans, dans notre « disque dur » sont la somme des influences inadéquates des autres. Soit ces transmissions se sont réalisées par des tiers qui pensaient bien faire en notre direction dans l’ignorance de la réalité pleine de la VIE, soit cette ignorance a servi à duper les inconscients par l’action ciblée de quelques manipulateurs à des fins d’armes invisibles, de « moutonnerie », de domination et d’asservissement.

Voyons l’état actuel du Monde…

 

 

Toutes ces données ont empiété et continuent d’empiéter notre territoire intérieur, notre temple, notre sanctuaire qui possède pourtant toutes les réponses et ressources en lui. Notre Véritable Nature « Lumière » est ébranlée, bafouée, tûe, muselée, emprisonnée et éloignée de toute forme « d’Harmonie Vibrale ».

Où se trouve l’exaltation, les inspirations de notre être à manifester sur cette Terre tous nos talents, qualités, vertus originelles librement si nous sommes entravés et persécutés depuis des décennies, des siècles et des générations?

Cette « intégration-éponge », est certes une expérience à vivre, mais elle concoure à la mise sous hypnose vers un devenir « d’automates schématisés », embrigadés et « carapacés » dans un piège ultrasensible et machiavélique des attachements, des désirs, des manigances, des mensonges. Voyons le processus que nous vivons !

Ainsi, nous sommes dans l’illusion, dans une réalité partielle, dans des mondes bassement inférieurs où les vices égotiques sont légion et rois.  

Ôh bien sûr ! Il existe forcément des apprentissages face à cela comme d’autres expériences terrestres nobles et nourrissantes, avec des développements, des dévoilements, des progrès et des évolutions.

Posons-nous toutefois les questions suivantes : en quoi, ce que je vis est connecté à mon être supérieur incarné ?

De quoi est majoritairement teintée ma vie ? Suis-je dans l’authenticité ? Ce monde m’égare-t-il de tout cela ? 

Le chemin d’authenticité est d’ÊTRE : être soi, dans sa pleine présence, sa puissance souveraine et son pouvoir vertueux et ce, pour l’incarner sur la Terre et lui rendre grâce.

Mais comment se reconnaitre quand nous avons été disloqués dans notre vérité ?

Comment être soi et faire rejaillir l’être profond que nous sommes lorsque nous avons été envahis et soumis à des informations fausses, transformées par des jeux d’illusions ?

Sans vouloir dresser un tableau pessimiste, la société humaine va mal. Elle est gangrenée et meurtrie dans sa chaire, dans son psychisme avec tant de souffrances, de blessures qui prennent toute la place alors que sa beauté divine, son rayonnement sont présents, mais tant étouffés.

Tant de malades, de pathologies, de dépressifs, de pauvreté, d’oubliés, de sacrifiés, de sur-adaptés, d’hyper sensibles, tant de…

L’étincelle de Vie, cette « Vivance Vivace » en Soi a été plus ou moins soufflée pour mettre en veille notre flamme sacrée.

 

LA PERIODE DU DENI DE REALITE ET DES VOILES DE L’ILLUSION ARRIVE A SA FIN

Faire l’expérience de la Terre est de tout VOIR, TOUT SENTIR, MIEUX PERCEVOIR : une multitude d’états, de situations, de fréquentations, de fréquences vibratoires, d’interrelation à soi et au monde, de faits divers et variés…

C’est de cela dont il est question : l’incarnation totale et concrète suppose de voir, entendre, sentir, toucher, gouter et de percevoir au-delà (extra sens) toutes les dimensions de la vie de l’humain, du pire au meilleur en passant par cette zone centrale appelée « la voie du milieu ».

Passer des vertus aux vices et des vices aux vertus, le chemin d’expériences de l’être humain comprend de balayer un ensemble complexe de paramétrages tantôt clairs et tantôt erronés afin que l’individu puisse se positionner, se resituer, s’ajuster, se purifier, se réaligner dans son for intérieur, dans sa vie, dans ses axes, dans son environnement, au sein du collectif.

Aujourd’hui, il ne s’agit plus de fuir, procrastiner, se trouver des excuses, s’extraire, accuser les autres, tourner le dos à la vérité ou se laisser prendre par des stratégies de diversions manipulées de certains. Il ne s’agit plus de satisfaire son égo, remettre sa responsabilité individuelle à plus tard en écho au collectif (maillon de la chaine).

Il ne s’agit plus de regarder les systèmes de formatages défaillants nous perdre en nous lâchant la main.

Il ne s’agit plus non plus de s’endormir dans des faux-semblants, des faux scénarios infligés ou que l’on s’inflige par survie protectionniste ou par « gavage et gobage » hors de toute conscience, à cause d’une insuffisante lucidité.

Il s’agit de lever les voiles, démasquer les subterfuges, les mensonges et le déni de soi et du monde qui nous entoure pour dévoiler profondément qui nous sommes, nos ressources authentiques et loyales au service d’une justesse de soi, d’une juste adaptation aux phénomènes, aux jeux et scènes de la vie, à la juste compréhension du monde et au service, aux enracinements que nous plantons sur la Terre.

Chacun fait son expérience de vie selon ce qu’il a à vivre, à saisir, à conscientiser.

Chacun choisit ou ne choisit pas fonction d’un libre arbitre dont il est doté, lequel reste un « arbitre » partiellement libre selon le degré d’introspection et de dévoilements qu’il fait de lui-même et de l’ADN sociétal dans lequel il est un acteur.  

Chacun a un niveau de conscience qui lui appartient.

Toutefois, des accélérations se font ressentir pour les êtres encore trop endormis et sous somnifère et des bousculades voire des affronts apparaissent.

Pourquoi ? Parce que le timing mondialiste mortifère n’attend pas. 

Tout humain passif, ignorant, dans le déni de la réalité, dans ses refus, mécanismes de défense au lieu d’Être, restera dans des modèles établis par les autres (croyances, confusions, illusions) et sera un « esclave inconsciemment consentant » à un monde toujours plus maltraitant.  

Lorsque le réveil sonne et que nous dormons, il n’est jamais très agréable de l’entendre, d’être secoué par la sonnerie avant de nous sortir du lit pour se redresser, se mettre debout.

Parfois, le réveil sonne et nous libère du cauchemar que nous sommes en train de faire ! Réveillons-nous !

Toutes les crises sont des révélateurs puissants de réveil. Ils permettent l’introspection de soi, l’extraction des chimères, l’élévation de la conscience, l’observation affinée de l’environnement externe, la capacité à œuvrer plus justement…

Que ce soit une crise d’adolescence, une crise de la quarantaine, cinquantaine, une nuit noire de l’âme, une dépression, un burn-out ou bore-out professionnel, une faillite, des séparations douloureuses, des mensonges d’état avec perte de libertés fondamentales…Toutes ces crises irritent, déstabilisent, égratignent, réveillent, réorientent et soignent !

 

 

DIFFUSER SA LUMIERE EN TOUTE LUCIDITE ET REINVENTER LE MONDE

L’idée n’est pas de juger, mal à propos, là où nous en sommes, avec un élan de culpabilité, mais de montrer que nous sommes TOUS concernés par ce sujet de l’authenticité et encore plus en cette année 2020 de grands chambardements et bien après.

Nous sommes tous, au sein d’un même collectif et de son karma (encaissement de modèles et de croyances).

Nous sommes face à la nécessité de saisir, du mieux qui soit, les enjeux néfastes, toxiques et mortifères accumulés depuis des siècles pour aller vers un élan d’éradication des pièges et des emprisonnements, des fausses vérités, des stratagèmes manipulés et pervers amenant à la folie de comportements, d’attitudes, d’actes irrémédiables (génocide, terrorisme, eugénisme, esclavagisme, contrôle total du peuple…)

Si nous voulons rayonner notre lumière au plus près des besoins de notre personne, de notre âme incarnée et de l’humanité, nous avons à être conscients des problématiques majeures pour les défier par l’honnêteté, l’acte de purification et la pacification. La lucidité apparait dans notre capacité à discerner sur ce qui se joue.

La force d’intention, de propulsion et de diffusion de notre énergie de Lumière et d’Amour vers le monde, ne sera pas de même intensité vibratoire pour celui qui la diffuse en restant plongé dans des blessures, des identifications égotiques de la personnalité.

La lucidité est d’abord d’accepter de voir les aspects « terribles et obscurs » qui logent en nous (qu’ils aient été véhiculés ou non par des tierces énergies), de créer les conditions de sa propre libération intérieure pour faire jaillir son joyau vers une diffusion lumineuse extérieure utile à une société en crise ou en plein rétablissement.

Nous sommes une cellule de cet ADN sociétal. Nous sommes un dans l’UN. Réveillons notre être sacré lumineux de plein rayonnement et révélons le monde tous ensemble là où il fera bon vivre, là où le vivant sera respecté voire sacralisé.


Anna Yaevah est auteure, conférencière, thérapeute holistique et formatrice pour «Élan de Conscience, Evolution & Spiritualité».

Elle accompagne les personnes en perte de SENS, en souffrance intérieure (mal-être, crise…) pour sortir des pièges de l’égo et les personnes en quête de SENS pour mieux saisir leur Existence, redécouvrir ou approfondir leurs retrouvailles avec leur nature originelle pour Être et se réaliser sur Terre.

Retrouvez-la sur son site internet : http://www.elan-de-conscience.com/

Et également sur Facebook, Instagram, YouTube et LinkedIn.

Pin It on Pinterest

Share This