Sélectionner une page

 

« L’impact écologique et psychologique de la cosmétique actuelle est très lourd pour la planète, pour notre portefeuille et pour notre état d’esprit. Face à ce constat, certains se disent qu’une autre cosmétique est possible.» Julien Kaibeck, Fondateur de la Slow Cosmétique.

Savez-vous que si tous les habitants de la planète avaient un mode de vie américain il faudrait 4,5 planètes. Pour un mode de vie européen, 3 (en 2010). Chaque année le moment auquel les capacités de la planète sont atteintes puis dépassées reculent inexorablement. La biocapacité mondiale est dépassée depuis 1974.

Tout cela nous montre que l’exploitation actuelle de la planète outrepasse ses capacités de renouvellement. Une prise de conscience a été faite par certain dans une perspective de développement durable.

Nous allons parler ici de la « slow cosmétique ».

La slow (de l’anglais « lent ») cosmétique s’articule autour de 4 grandes valeurs: une cosmétique raisonnable, intelligente, humaine et écologique.

-Raisonnable: elle limite le nombre de produits et de gestes nécessaires au maintien en bonne santé de la peau et des cheveux. Elle n’est pas censée être anxiogène et utiliser la peur de vieillir ou d’être imparfait pour vendre. La cosmétique ne doit pas non plus nous inciter à consommer encore davantage de produits ou services.

 

-Intelligente: le nettoyage, l’hydratation et la protection de la peau sont des besoins fondamentaux, la cosmétique doit faire la part belle aux ingrédients naturellement actifs et bénéfiques pour la peau sans souhaiter en revendiquer l’exclusivité.
Les ingrédients inertes, inactifs ou inutilement transformés doivent être évités, ainsi que tout ingrédient susceptibles d’améliorer la santé de la peau au détriment de la santé du reste du corps ou de l’esprit.

 

-Humaine: la cosmétique doit être formulée, vendue et utilisée dans le respect de l’Homme dans toute sa complexité. Elle doit reconnaître le besoin de plaisir éprouvé par l’Homme comme une qualité, mais elle doit l’inviter à cultiver son plaisir d’une façon simple. Tout ingrédient ou toute technique potentiellement toxique pour l’être humain doit être évité. La cosmétique doit s’interdire toute forme de retouche ou de dissimulation visant à tromper ses interlocuteurs. Elle doit se vendre et s’acheter à un prix équitable et raisonnable, reflétant la qualité réelle de sa formulation ou de son service.

 

-Ecologique: la cosmétique doit être formulée et utilisée dans le respect de l’environnement. Les ingrédients naturels et biologiques les moins transformés doivent être privilégiés dans les formules, excluant tout ingrédient issu de la chimie de synthèse, de la pétrochimie, de l’exploitation animale provoquant la mort, ainsi que tout ingrédient potentiellement polluant pour l’environnement. La cosmétique doit s’efforcer de minimiser son impact écologique dans toutes les sphères de sa conception et de son utilisation.

Vous retrouverez tout cela sur le site officiel du mouvement Slow Cosmétique: http://www.slow-cosmetique.org/#!revolutionner-les-cosmetiques/c1q0i

 

Pin It on Pinterest

Share This