Laisses-tu aux autres la totale responsabilité de ton bonheur ?

Si pour toi être heureuse dépend de ton conjoint, de tes enfants, de ton patron, de ta situation financière etc alors tu n’es pas libre.

Le bonheur ne dépend pas de choses matérielles ou de personnes qui agissent comme tu le veux, ni même d’ évènements extérieurs.

Le bonheur est une émotion, c’est quelque chose d’interne.

Mieux encore, le bonheur est une DÉCISION!

Oui, il suffit de le décider.
Avec foi et ferveur.

Mais si tu remets ta joie entre les mains des autres, alors tu dépendras toujours de ton extérieur. Et là ça devient problématique.

Quand tout va bien, ça va, mais si un élément extérieur, que ce soit un évènement, une personne une situation ne te convient pas alors ça se gâte. Et ton bien-être dégringole.

Vois-tu, il y a des personnes qui ont a priori tout le succès du monde, mais qui sont malheureuses et d’autres dans la même situation qui sont très épanouies.

Et puis, il y a des gens qui n’ont pas grand-chose dans leur vie, mais qui resplendissent de bonheur et d’autres dans la même situation qui se plaignent et sont très malheureux.

Donc qu’est-ce qui différencie ces personnes?

Leur état émotionnel interne.
Leur qualité de pensées.
Leur faculté à apprécier la vie.

Tu sais, tes croyances influencent directement tes pensées et tes pensées contrôlent tes émotions et tes sentiments, ensuite tes sentiments vont influencer tes actions et ton comportement. 

Ta vie est le reflet de tes choix et de tes actions.

Donc tes croyances déterminent ta qualité de vie et tes réalisations ou non réalisations, si tu ne t’autorise pas à faire certaines choses par exemple. Peut-être parce que tu t’en crois incapable…

Si tu veux une vie différente il faut donc faire des actions différentes. Et pour pouvoir agir différemment il faut changer la base : tes croyances.

En ce sens ton mental est très puissant, car c’est bien lui qui crée tes pensées, la bonne nouvelle c’est que tu as le contrôle dessus. Tu peux décider de ce à quoi tu penses et ce à quoi tu donnes de l’importance.

Donc plus tu as de croyances positives, plus tu as des pensées positives et donc un comportement positif et plus tu attireras de choses positives dans ta vie, comme par magie. C’est en quelque sorte un cercle vertueux.

Alors, oui, dit comme ça, ça semble simple, mais si ça fait longtemps que tu nourris des pensées négatives cela peut être plus ou moins « compliqué » d’inverser la tendance.

Tu peux comparer ça à un potager:

si tu le laisses tel quel, les mauvaises herbes vont pousser et cela très facilement. Les mauvaises herbes représentent tes pensées négatives.
Donc si tu veux cultiver des pensées positives il va falloir défricher le négatif pour semer le positif.

Et si tu t’arrêtes les mauvaises herbes vont revenir.

Vois-toi comme ton propre jardinier, tu es ton jardinier du bonheur, tu es là pour défricher la peur et la noirceur pour semer l’amour et la lumière.

Attention les vieilles habitudes ont la vie rude, donc si tu retombes dans tes travers soit tolérante envers toi-même, ne culpabilise pas mais simplement décide de revenir dans ce qui te permet d’être plus épanouie.

Je ne dis pas que tu n’auras plus jamais de pensées négatives, ce n’est pas le but et ce n’est pas humainement possible, mais ça te permettra de « switcher » plus rapidement. Tu passeras d’un état de déprime à un état de bien-être plus rapidement.

Si tu penses :
– je n’ai jamais de chance
– je ne suis pas capable
– je n’ai pas confiance en moi
– ma mère ne m’aime pas suffisamment 
– mes proches ne font pas d’efforts
– je n’arrive pas à réussir
– je suis nulle

Ce genre de croyances vont te faire stagner et être malheureuse car en pensant cela tu entretiens ces résultats dans ta vie car ton cerveau accomplit toujours ce que tu penses et non ce que tu veux.

Et, en attirant ce genre de résultats cela va venir renforcer ta croyance négative. Et tu vas ensuite attirer toujours plus de négatif dans ton quotidien, par répercussion.

Donc pour changer tes croyances en quelque chose de positif et aidant il suffit de:

– premièrement, les recenser, note sur papier toutes tes croyances limitantes concernant ta vie et la perception que tu as de toi.
– te demander en étant honnête envers toi-même (en les évaluant les unes après les autres) si celles-ci sont vraiment vraies à 100% (ce qui n’est jamais le cas je t’assure)
– les remplacer par des croyances aidantes et facilitantes

Donc oui tes pensées affectent directement ta vie, mais tes pensées t’appartiennent et donc tu as la main dessus et tu peux décider de les changer quand tu veux.

Avoir un mauvais système de pensées t’éloigne donc du bonheur. C’est pour ça qu’il est important de questionner toutes tes croyances négatives et les remettre en perspective: une croyance qui n’est pas reconsidérée ne peut pas être modifiée.

Tu vois, avoir un mental d’acier, un bon mindset, te fera agir en conséquence de ce à quoi tu crois.

Quelle est ta perception de toi-même ?
Et de la vie ?

Nous sommes ce que nous pensons…

Connais-tu cette citation « à l’instant où l’esclave décide qu’il ne sera plus esclave, ses chaînes tombent » (Gandhi) ?

Ou bien l’histoire de Viktor Frankl, un psychiatre autrichien, rescapé de camps de concentration durant la 2nde guerre mondiale.

Il a survécu dit-il, car il pense que le mal-être ne vient pas de la souffrance directement, mais de la signification que nous donnons à celle-ci.

Il pratiquait entre autre la visualisation durant sa détention, c’est-à-dire qu’il s’imaginait libre (en fermant les yeux et en voyant des scènes dans son esprit) et, de ce fait, il en faisait l’expérience par ses émotions et les sensations corporelles qui y sont associées. Dans les moments les plus durs et les plus atroces il a su garder son mental intact.

D’ailleurs je te conseille son livre « Découvrir un sens à sa vie ».

Tout ça pour démontrer quelle force a notre mental.

Un bon exercice, pour augmenter ton niveau de bonheur est de pratiquer la gratitude.

Dans un monde où on accumule les choses, où l’on vit comme des rois par rapport à un être humain d’il y a à peine 200 ans (même 100 ans en arrière), dans le confort et la facilité. Pour la majorité d’entre nous, nous dormons sur un matelas, on a accès à l’eau courante, à l’électricité, à une douche chaude, à de la nourriture et bien plus encore. Malgré tout cela, nous sommes souvent insatisfaits et on en perd quelques fois l’essentiel.

C’est là qu’intervient le super-pouvoir de la gratitude…
C’est une arme de construction massive de bonheur !

En fait ça consiste simplement à remercier la vie, l’Univers, Dieu, selon ce en quoi tu crois.

Remercier pour tout ce que tu as déjà.

Remercier pour l’air que tu respires, pour tes proches que tu aimes, pour ta santé. Car oui, on râle dès qu’on est malade mais est-ce qu’on dit merci quand tout va bien? Parce qu’ en réalité même quand on a des soucis de santé nous avons tout de même plus de santé que de maladie. En ce sens la santé nous maintient en vie. Et si la maladie l’emporte sur la santé, on meurt…

Donc tout est question de perspectives.

Tu peux t’entrainer à faire comme ça une liste de minimum 5 choses par jour pour lesquelles tu es reconnaissante. A le dire avec force afin de ressentir la gratitude à travers ton corps. Tu verras c’est très puissant comme outil de développement personnel.

Pour conclure le bonheur est un choix, tu es donc libre de choisir d’être heureuse et ça c’est une très bonne nouvelle. Cela ne dépend d’absolument rien étant à l’extérieur de toi.

Ce n’est pas une injection ni une dictature du mieux être.
C’est un choix.

Il ne s’agit pas non plus de faire un déni de ce qui est ou de mettre un mal-être ou une peur sous le tapis. Faire comme si tout va bien alors qu’il n’en est rien n’est ni bon ni sain. A cacher la poussière sous le tapis, un jour ou l’autre on se prend les pieds dedans et ça fait encore plus mal…

Donc si tu as des coups de mous. Dis-le, exprimes-le, écris-le, tout mais sors-le de toi.
Premièrement, tu te sentiras plus légère et ensuite ça permettra de mettre cette peur en lumière ce qui aura pour effet de lui faire perdre de son emprise sur toi.

Ensuite, tu connais le topo:
c’est un choix.

Donc le bonheur c’est quand ?

C’est maintenant.
Evidemment.

Si tu as lu jusqu’au bout, je te remercie et pour ça je déclare que tu es une super-nana, tu es géniale, retiens bien ça.

With love!

P.S: Dis-moi ce que tu en penses en commentaires, ça me fera plaisir de te lire.

Aurélie.


 

Aurélie Siasia est coach mental et business. Elle accompagne les femmes de coeur entrepreneures à accéder au palier supérieur.

Son site internet : https://www.aureliesiasia.com

Retrouve également Aurélie sur Facebook, Instagram et YouTube.

Pin It on Pinterest

Share This